Parcourir la Catégorie

Créa

Créa Déco

Flacons d’Apothicaire revisités

20 mars 2017
Flacons d'apothicaire

Il y a 2 ou 3 ans, j’avais chiné quelques anciens Flacons d’Apothicaire sur une brocante du Médoc. Je les avais sommairement décorés mais ils ne me plaisaient plus vraiment. En puisant mon inspiration par-ci par-là sur la toile, voici maintenant à quoi ils ressemblent…

Après avoir récupéré des images d’étiquettes anciennes sur Pinterest, mises aux bonnes dimensions pour que leurs proportions conviennent à chacun des Flacons, je les ai imprimées puis collées. Chaque étiquette est différente, mais elles sont toutes sur le thème du Parfum.

Pour leur donner un côté Nature et Campagne, j’ai enroulé de la ficelle sur les goulots.

Et pour le côté Chic et Raffiné, j’ai paré certains Flacons de petites médailles religieuses chinées l’année dernière.

Certains Flacons ont perdu leur bouchon, alors je m’en sert comme vase. Et avec l’arrivée du Printemps, je vous offre ce narcisse cueilli dans mon jardin…

Créa Déco

Salon Aiguille en Fête

9 février 2017
Salon Aiguille en Fête

La quatorzième édition du Salon Aiguille en Fête, qui s’est tenue à Paris le week-end dernier, avait pour thème « Esprit Scandinave ».

C’est la grande tendance en ce moment dans la déco et ce salon, dédié aux passionnés du fil et de l’aiguille, proposait une exposition d’œuvres de créatrices plus talentueuses les unes que les autres sur ce thème.

Voici en images une petite rétrospective des créations pour lesquelles j’ai eu un coup de cœur…

 

 

Tout d’abord, ASTRID STIKBSTED.

Cette jeune créatrice travaille au sein de son propre studio au Danemark. Le processus de création et les qualités méditatives de la répétition du geste sont au cœur de sa démarche artistique. D’une grande exigence sur le choix des couleurs et la qualité des matériaux, il se dégage de son univers harmonie et sérénité.

 

 

J’ai été émerveillée par le talent de MARTINE MYRUP.

Cette artiste danoise présentait « Bloom at Night », un univers tout en délicatesse et raffinement jouant avec les références à la féminité que ce soit par le choix des imprimés ou les techniques traditionnelles de couture, de courtepointe et de perlage qu’elle utilise. Son travail mêle avec brio la culture japonaise ancienne et les textiles domestiques des années 1950 !


 

La poésie du travail de SABINE HAUTEFEUILLE  m’a beaucoup plu.

Cette artiste se consacre à l’illustration et au design textile. Inspirée par ses voyages, elle s’est spécialisée dans les techniques à la teinture végétale de feutrage et de Shibori (ancienne technique japonaise d’enroulage, de pliage, de couture et de torsion du tissu afin de créer des formes). L’artiste présentait au Salon une recherche Shibori, avec sa dernière création « Voile de Chine et Etoiles ».

 

 

Un gros coup de cœur pour GILLIAN TRAVIS.

Ses nombreux voyages sont la principale source d’inspiration de ses patchworks contemporains. Elle présentait lors du Salon Aiguille en Fête un ensemble de pièces inspirées par les cultures traditionnelles des pays scandinaves.

 

 

La finesse du travail de ELISABETH BUCHT et son côté décalé m’ont interpellée.

Il s’agit d’une artiste suédoise dont le coeur du travail prend racine dans le street art textile, dit aussi « yarnbombing ». Par le langage du fil, et au travers de différentes techniques, ses textes et illustrations interrogent les grandes questions de la vie. Elle nous communique un univers touchant où se mélangent à la fois couleurs, vécu, humour et gravité.

 

 

Ensuite, j’ai pu admirer le remarquable travail de tricotage de GESKE SWENSSON.

Une machine à tricoter Brocher est devenue le terrain de jeux de ses expérimentations avec le fil, les couleurs et les motifs. Elle trouve son inspiration dans les vêtements historiques qu’elle réinterprète via l’utilisation d’un tricot double face qui apporte une finition particulièrement pointue à ses pièces, et des motifs tricotés avec la technique du jacquard. Elle conçoit des pièces uniques empreintes d’un design contemporain intemporel.

 

 

Et enfin, j’ai été bluffée par l’incroyable et splendide travail de MALIN LAGER.

Son oeuvre prend racine dans sa Suède natale et conjugue art et artisanat. Son processus créatif est méticuleux et porte une attention toute particulière aux détails qui reflètenet une approche méditative au regard du temps qu’impose le travail à la main. Ses tableaux sont le résultat d’une superposition de points et de teintes sur un motif construit avec des morceaux de tissu. Chaque image est le reflet de ce temps passé, point par point.

 

 

Pour terminer ce tour d’horizon des créatrices qui exposaient sur ce Salon, je voudrais souligner le travail de patience et de dextérité effectué par deux brodeuses rencontrées dans l’espace vente. L’une d’elles est spécialisée dans la broderie japonaise alors que l’autre l’est dans la broderie chinoise. Un travail tout en finesse qui demande des heures de labeur…