Paysages de France

Visiter le Gouffre de Padirac

26 juin 2018
Gouffre de Padirac

 

Le Gouffre de Padirac est l'un des sites incontournables du Lot et le premier gouffre de France. Sa particularité réside dans la rivière souterraine qui coule tout au fond à 103 mètres et faisant partie d'un grand réseau de plus de 40 kilomètres. Après une descente par l'escalier ou l'ascenseur, le visiteur est invité à monter dans une barque qui le conduit quelques centaines de mètres plus loin vers un débarcadère où la visite continue à pied vers une majestueuse salle de plus de 90 mètres de haut.

Une expérience unique en son genre !

Situation géographique

Le Gouffre de Padirac est situé proche de Rocamadour, sur le causse de Gramat, dans le Quercy, une région regorgeant de grottes de toute beauté qui présentent chacune un intérêt différent (Lacave, Pech Merle, Cougnac, Presque, ...).

Il s'agit d'une cavité naturelle d'environ 35 mètres de diamètre et de 75 mètres de profondeur.

 

Son histoire

En occitan, Padirac signifie "Pas du Diable". C'est dire la légende qui entourait le gouffre jusqu'à ce que Edouard-Alfred MARTEL y descende pour la première fois en 1889, et démontre qu'il n'avait rien de diabolique mais au contraire, qu'il s'agissait d'une merveille de la nature provoquée par le creusement de l'eau dans une masse de dépôt calcaire.

L'explorateur a trente ans quand il précède ses compagnons d’expédition et descend un à un les barreaux d’une échelle flottante qui se balance le long des 75 mètres de la paroi du Gouffre.

Il est alors un explorateur confirmé, et pourtant... Nul ne sait, pas même lui, ce qu’il va découvrir plus bas...

Edouard Alfred Martel

Muni de bougies et d’une lampe à magnésium, Edouard-Alfred Martel, rejoint par ses compagnons, pénètre dans l’antre du Gouffre, sombre et inconnue...

“ Nul être humain ne nous a précédés dans ces profondeurs, nul ne sait où nous allons ni ce que nous voyons, rien d’aussi étrangement beau ne s’est jamais présenté à nos yeux, ensemble et spontanément, nous nous posons la même question réciproque :
Est-ce que nous ne rêvons pas ? ”
Edouard-Alfred Martel

La descente : escalier ou ascenseur ?

 

Après avoir réglé le ticket d'entrée (13 € plein tarif), on vous demande de quelle manière vous souhaitez effectuer la descente.

Pour ma part, j'ai choisi l'escalier car, d'une part, je vous voulais prendre mon temps pour observer la superbe végétation qui recouvre les parois du gouffre et d'autre part, je voulais vivre l'expérience d'un peu plus près, même si je l'avoue j'ai le vertige.

Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac

La rivière souterraine : navigation en barque

Encore quelques marches à descendre et nous pénétrons enfin dans les entrailles souterraines. Il faut marcher quelques dizaines de mètres dans les couloirs creusés par la rivière avant d'atteindre l'embarcadère.

Gouffre de Padirac

 

Gouffre de Padirac

Une fois installés dans l'embarcation, nous nous enfonçons dans la pénombre silencieuse de la grotte où seuls les clapotis de la rame de notre guide fendent le calme qui règne à cet endroit. Nous naviguons 1 kilomètre avant d'atteindre le débarcadère.

Je n'ai malheureusement pas pu faire de photos durant la traversée, celles-ci étant interdites par mesure de sécurité.

Le Lac des Gours

La visite reprend à pied et nous conduit au Lac des Gours, appelé ainsi en raison des différents paliers calcaires qui se succèdent avant que l'eau ne forme cette sorte d'étang.

L'eau est magnifiquement translucide et à une température constante de 12 °.

Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac
Gouffre de Padirac

La salle du Grand Dôme

Nous continuons la découverte et atteignons, ce que l'on pourrait appeler, le "clou du spectacle". Une salle haute de plus de 90 mètres, majestueuse, où le visiteur se sent vraiment dans "ses petits souliers" !

On en prend plein les yeux !!!

Et dire que la surface n'est qu'à une petite vingtaine de mètres au-dessus du Dôme... Heureusement, l'érosion ne fait plus son oeuvre et on visite le Gouffre de Padirac en toute sécurité. C'est impressionnant.

Gouffre de Padirac
stalagmite surplombe le lac, elle est surnommée la Pile d’Assiettes

Retour à la surface

Nous quittons la merveilleuse Salle du Grand Dôme par d'étroits couloirs où de magnifiques stalactites nous entourent.  Il nous faut redescendre vers la rivière pour faire la traversée retour en barque. Nous quittons ces lieux avec nostalgie...

Bon à savoir

De retour à la surface, nous avons la bonne surprise de constater que le soleil est lui aussi de retour !

Nous avions choisi cette journée maussade justement pour aller nous "enterrer". Même par forte pluie, il est possible de visiter le Gouffre de Padirac qui ne ferme que très rarement en raison de conditions météo pluvieuses. Il peut également être judicieux de faire la visite par grosse chaleur car vous prendrez le frais. Attention, toutefois : la température est de 13 ° toute l'année à l'intérieur. Je vous conseille donc de prendre un vêtement chaud au cas où.

De même, prévoyez de bonnes chaussures car l'humidité ambiante rend le sol glissant à de nombreux endroits.

Enfin, si, comme moi, vous emmenez votre appareil photo un peu partout, vous l'aurez constaté, il est possible de faire des photos durant votre visite. Sachez malgré tout, au risque d'obtenir des photos floues, que vous devrez disposer d'un appareil permettant de monter très haut dans les ISO car la lumière est très faible. De plus, comme je vous l'ai dit plus haut, il est interdit de prendre des photos durant le trajet en barque, par mesure de sécurité.

Gouffre de Padirac

J'espère que cet article vous aura donné envie de visiter (ou revisiter) le Gouffre de Padirac. Pour ma part, ce devait être la quatrième fois que je le visitais et je ne m'en lasse toujours pas !

Et depuis cette année, les visiteurs disposent d'un audio guide très pratique qui vous permet de faire la visite à votre rythme...

Alors, êtes-vous tentés ?

D'autres articles pourraient vous plaire...

9 Commentaires

  • Répondre Catherine 26 juin 2018 à 16 h 03 min

    J’adore, je ne me lasse pas non plus de le revisiter à chaque fois que je vais en Dordogne !Bonne journée, bisous
    Catherine

  • Répondre Sand 26 juin 2018 à 18 h 37 min

    C’est magnifique, j’adorerais visiter cet endroit !!!
    Bises
    Sand

  • Répondre CathyRose 26 juin 2018 à 20 h 17 min

    Je l’ai visité mais c’était il y a … 25 ans, autant te dire que je n’en ai quasiment aucun souvenir ! Alors merci Christine d’avoir rafraîchi ma mémoire, c’est un lieu grandiose !
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

  • Répondre Ghislaine 27 juin 2018 à 10 h 31 min

    La nature est surprenante et mystérieuse ! un endroit découvert par tes images car je ne connais pas du tout!
    merci pour cette descente mais je suis contente de remonter !!!
    Bisous!
    Ghislaine

  • Répondre LOTIN 27 juin 2018 à 11 h 13 min

    Site magnifique que celui de Padirac, dame nature nous réserve de belles découvertes et nous surprend souvent. Tes merveilleuses photos me donne envie de le revoir encore !
    Bisous
    Martine

  • Répondre Anne LANDOIS-FAVRET 28 juin 2018 à 9 h 21 min

    J’adore cet endroit, j’y suis allée 2 fois, c’est magique ! La descente par escaliers est à privilégier (sauf si soucis de mobilité évidemment). La balade en barque est un beau moment également !

  • Répondre Anne 11 juillet 2018 à 20 h 57 min

    J’y suis allée enfant, il faudra que j’y retourne!

  • Répondre la mère de la mule 28 juillet 2018 à 14 h 25 min

    Merci pour la balade, j ‘y suis allée il y a bien longtemps !
    Bisous et à bientôt
    Maman mule

  • Répondre Michel 31 août 2018 à 19 h 46 min

    Cet endroit est magnifique. Je ne m’y suis jamais rendu, mais cela ne saurait tarder. De plus, j’adore ce genre de site à la fois touristique, mais qui a su garder son côté naturel.
    Au revoir

  • Laissez-moi un commentaire !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.